Les Familles d'âmes

Les Visionnaires

Quatrième article de notre série, La famille d’âme des Visionnaires. Cet article fait partie d’une série de billets qu’il est préférable de lire dans l’ordre.

Au programme de cette série:

Allons-y pour notre troisième famille d’âme, la famille des Visionnaires.

Les Visionnaires

À nouveau, dans cet article, nous allons vous résumer les grands traits du Visionnaire, le but étant de vous présenter une sorte de carte d’identité de cette famille.

Dans le livre, nous décrivons bien plus précisément cette famille ainsi que les nuances entre les deux types de Visionnaires : le bleu et le bleu indigo. Voir à ce sujet l’article de cette série Les chakras.

Plan principal et qualités

La famille d’âmes des Visionnaires est venue expérimenter le corps mental, tout ce qui concerne la réflexion, le raisonnement, l’intuition, la capacité d’analyse ou encore, plus généralement, le savoir.

C’est le néocortex, le cortex cérébral, qui prédomine chez eux. C’est le siège du conscient, de la raison.

Parmi leurs qualités, on peut citer une grande capacité d’analyse et de raisonnement, l’authenticité, la sincérité, l’autonomie, la perspicacité, l’intuition, la clairvoyance, la pédagogie.

Quand c’est difficile…

Face à une difficulté ou en situation de stress, ils réagissent par le déni ou l’indifférence, comme s’ils envoyaient ce message subliminal : « Vous n’existez pas, et moi non plus. »

La blessure du Visionnaire est la blessure de rejet. C’est- à-dire que, dès qu’il s’aligne à son énergie, à sa vérité intérieure, il craint le rejet.

Ce qu’il est venu faire ici

Sa raison d’être, ce qu’il est venu faire sur cette Terre, c’est favoriser l’évolution par la connaissance, les communications, les innovations technologiques, la création de nouveaux concepts.

Ses freins sont sa peur de s’incarner et de rayonner dans sa couleur ainsi que ses croyances limitantes qui bloquent son évolution. Ce qu’il est venu expérimenter pourrait être résumé par la phrase suivante : « Je lâche mes croyances limitantes et mes préjugés, et j’écoute mon intuition pour faire évoluer la Connaissance. »

Son défi pourrait donc être résumé comme ceci : « Je fais confiance à mes intuitions et à mes ressentis, et je libère la parole pour les exprimer. »

En savoir plus

Selon son chakra principal, sa couleur sera le bleu ou l’indigo.

Les mots-clés de sa connexion à sa famille d’âmes: « intuition », « évolution » et « adaptation ».

Ce qui le ressource :

✔  une nourriture comme les lipides et les fleurs ;

✔  apprendre et comprendre, lire, la biologie totale*, la philosophie, l’hypnose, la rééducation respiratoire ;

✔ la marche dans la nature, la solitude, la musique, les documentaires, les instruments à cordes.

Cet article est un extrait du livre « À la découverte des familles d’âmes » par Bruno Sbille et Dominique de Thier. Editions Exergue 2019.

Voilà pour les Visionnaires, le prochain article aura pour sujet: les Passeurs.

2 commentaires

  • Virginie

    Bjr
    J’ai lu votre livre et les blessures en question se réfère t elle a celle évoquée par lise bourde au? Effectivement j’ai trouvé votre livre plus clair et étoffé différemment, ce qui m’as permis de le comprendre , mais malheureusement je n’arrive pas à trouvé quel est ma famille d’âme même si je sais que ma blessure d’âme est le rejet (Car j’ai travaillé avec une energetitienne thérapeute mais je n’arrive pas à me dire que je suis visionnaire .. si cette blessure est bien la même pour tous je suis visionnaire..
    Merci à vous pour ce livre

    Bonne journée

    • Bruno

      Bonjour Virginie et merci pour votre message,

      Merci pour vos compliments, je suis ravi que vous ayez apprécié le livre et qu’il vous soit utile.

      Pour les blessures nous faisons référence aux différentes blessures en psychothérapie. Et effectivement Lise Bourbeau en parle dans son livre « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi -même ».

      Dans la livre nous parlons de la blessure « principale » de chaque famille. Mais nous pouvons avoir plusieurs blessures. Quelqu’un pourrait donc avoir la blessure de rejet et ne pas être visionnaire. Nous remarquons souvent que les personnes qui accompagnent d’autres personnes ont souvent eu plusieurs de ces blessures.

      Si vous doutez de votre famille le mieux est de participer à un séminaire.

      Merci pour votre commentaire !

      Bruno.

Répondre à Bruno Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *