Livre

Les Artisans de la paix

Bonjour à toutes et tous,

Nous continuons notre série ! Cet article fait partie d’une série de billets qu’il est préférable de lire dans l’ordre. Au programme de cette série:

Allons-y pour notre seconde famille d’âme, la famille des Artisans de la Paix.

Les Artisans de la paix

À nouveau, dans cet article, nous allons vous résumer les grands traits de l’Artisan de la paix, le but étant de vous présenter une sorte de carte d’identité de cette famille.

Dans le livre, nous décrivons bien plus précisément cette famille ainsi que les nuances entre les deux types d’Artisans de la paix : le jaune et le vert. Voir à ce sujet l’article de cette série Les chakras.

Plan principal et qualités

Les Artisans de la paix sont venus expérimenter le corps émotionnel. Ils seront donc confrontés à leur hyperémotivité, à leur difficulté à mettre à distance l’émotion d’autrui, à leur amour ou passion débordante.

Deux mots-clés pour cette famille d’âmes : « créativité » et « affectivité ». Leur moteur est la passion ou l’amour. C’est le cerveau limbique, le cervelet, qui prédomine chez eux. C’est le siège du subconscient, du ressenti.

Leurs qualités principales sont la sensibilité, la créativité, les talents artistiques, l’originalité, la spontanéité, la simplicité, l’amabilité, la générosité, la serviabilité, la facilité à tisser des liens.

Quand c’est difficile…

Face à une difficulté ou en situation de stress, l’Artisan de la paix va se poser en victime, se plaindre, exprimer tristesse et découragement, soupirer et parfois s’apitoyer sur son sort. C’est un peu comme s’il nous disait : « C’est ma faute, c’est vous qui avez raison. »

La blessure de l’Artisan de la paix est la blessure d’abandon. Il sera donc fort sensible aux deuils, aux séparations, aux fins. Il les vivra de manière intense comme des abandons.

Ce qu’il est venu faire ici

Sa raison d’être, ce qu’ils est venu faire sur cette Terre, c’est célébrer la vie et se mettre à son service en se donnant à une œuvre, à une cause, à une création ou en aidant les gens.

Ses freins sont sa tendance à s’abandonner et à tout faire pour se faire aimer. Il pourra donner sa « boussole intérieure » à l’autre pour éviter toute séparation.

Son défi pourrait donc être résumé comme ceci: «Je dis merci pour tous les bienfaits de chaque journée. Je reconnais en moi le pouvoir de créer ma vie». Je suis un bon parent pour moi avant de l’être pour les autres.

En savoir plus

Selon son chakra principal, sa couleur sera le jaune ou le vert.

Les mots-clés de sa connexion à sa famille d’âmes : « inspiration », « créativité » et « affectivité ».

Ce qui le ressource :

✔  une nourriture bienveillante : glucides, salades… ;

✔  les soins comme l’art-thérapie, la musique, l’humour, la psychothérapie ;

✔ les instruments à vent, les groupes, les fêtes.

Cet article est un extrait du livre « À la découverte des familles d’âmes » par Bruno Sbille et Dominique de Thier. Editions Exergue 2019.

Voilà pour les Artisans de la Paix, le prochain article aura pour sujet: les Visionnaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *